Polyclinique Santé Plus Granby - Une force d'équipe... Pour une vie active !

Nouvelles

Syndrome Douloureux du Grand Trochanter (SDGT)

Que ce soit à la suite d’un traumatisme, d’une compression, de mouvements répétés, d’un surmenage, d’une chirurgie, d’une pathologie ou d’un dérangement de la biomécanique du bassin ou de la région lombaire, la douleur à la région externe de la hanche est une problématique musculosquelettique fréquemment rencontrée. On parle alors d’un Syndrome Douloureux du Grand Trochanter (SDGT). Ce diagnostic regroupe un ensemble de structures potentiellement atteintes pouvant être source de douleur ou de limitations. Notamment, les muscles moyens et petits fessiers ainsi que leurs tendons et/ou une des bourses adjacentes à ces tendons. Ces dernières pathologies sont communément nommées bursite ou bursopathie de la hanche ou encore tendinite ou tendinopathie de la hanche ou trochantérienne. À noter que la région lombaire peut également produire une douleur à la région de la hanche.

La douleur est alors normalement ressentie à la face externe de la hanche et peut irradier derrière vers la fesse et/ou vers l’extérieur de la cuisse. Parfois elle peut même être ressentie le genou et la jambe. Les symptômes seront habituellement perçus à la marche ou la course, lors du passage de la position assise à debout, dans les escaliers, en s’assoyant avec la jambe croisée et lorsque couché sur le côté atteint pendant la nuit.

Parfois on peut avoir recours à une échographie ou une imagerie par résonnance magnétique pour faire le diagnostic, mais lors de l’évaluation en physiothérapie, à l’aide de tests cliniques, nous sommes en mesure d’identifier les signes de cette pathologie. Habituellement, la mobilité de la hanche sera relativement complète. Par contre, la palpation au niveau du grand trochanter à l’aspect latéral de la hanche produira une douleur vive. On notera souvent un manque de force, de souplesse et de stabilité à la région de la hanche. La région lombaire sera aussi considérée lors de l’évaluation.

Les traitements en physiothérapie seront alors de mise. Une fois la phase inflammatoire contrôlée avec le repos, la glace et l’électrothérapie, la prescription d’exercices thérapeutiques afin d’assouplir et renforcir les muscles de la hanche ainsi que de corriger les déséquilibres lombosacrés si nécessaire, seront essentiels pour compléter la guérison.

 

N’hésiter donc pas à venir nous consulter en physiothérapie si vous présentez ce type de symptômes et que vous êtes incommodé dans vos activités journalières ou vos sports. Il nous fera plaisir de vous aider à vous remettre sur pied !

Par Nicolas Benny, pht

Espace de bureau à louer à la Polyclinique Santé Plus (Granby)!
CLIQUEZ ICI